Concours mathématique André Parent

Le prix André Parent est un concours mathématique. Un groupe d´élèves associé à un professeur et un chercheur s´investit plusieurs mois dans un projet afin de présenter le résultat de ses recherches à un public divers ainsi qu´au jury du concours, s´il est qualifié.

Peu après la rentrée scolaire, Sophia, Raphaël, August et moi-même avons commencé à travailler sur notre projet portant sur le thème du vélo, moyen de locomotion privilégié à Copenhague ! Mme Guétienne, qui nous a accompagnés tout au long de ces mois, nous a rapidement mis en relation avec un mathématicien de l’Université de Rouen : Gérard Grancher.

La préparation du dossier aura donc commencé fin août, puis s’est poursuivie à raison d´au moins une réunion hebdomadaire avec madame Guétienne et aussi avec le mathématicien, par Skype : Gérard Grancher, avec qui nous avons eu également le grand et rare plaisir de travailler de nombreuses heures lorsqu´il est venu au lycée, à Copenhague, animer une série de conférences toute une semaine :

http://www.lfph.dk/?p=4805

Par ailleurs nous n’avons, pendant tous ces mois, et au-delà de ces rencontres, pas compté nos heures, souvent le week-end et pendant les vacances, avec un partage individuel des tâches, ou en groupe.

Ce travail de recherche a démarré par une étude de la cycloïde, trajectoire formée par un point fixe sur une roue qui tourne sans glisser. Ce projet allait-il être sélectionné par le jury du prix André parent ?

(Notre dossier : https://docs.google.com/document/d/1koVNLa0I9skWcRaXxfTxR0aLCvbMaeChyxXqZYdEI-Q/edit )

Oui ! Nous avons été qualifiés le 29 avril pour participer, avec cinq autres équipes, au Salon Culture et Jeux Mathématiques, fin mai. (http://www.cijm.org/salon).

Grâce à Vinci, Air France et Dior, qui nous ont fait confiance et nous ont soutenus, nous avons pu nous y rendre. Nous les remercions grandement d’avoir pu nous permettre de concrétiser ce projet !

Nous avons alors rencontré les autres groupes, vu et écouté leurs présentations, toutes intéressantes et originales. Il nous a fallu ensuite préparer le stand et commencer à présenter notre projet à des personnes de tout âge (nous avons commencé avec un enfant de 4 ans). Pendant ces deux premiers jours, le jury est passé anonymement dans les stands…

Ainsi, chaque jour, nous présentions avec conviction notre projet au public, nous sympathisions avec les autres équipes (des élèves de notre âge), nous visitions divers ateliers du Salon, comme les rencontres organisées avec de jeunes scientifiques, et le soir après le dîner et le matin au petit déjeuner, nous travaillions avec notre professeure l’exposé final. Enfin, le lundi, à midi, ce fut notre tour de passer devant le jury…

Historique du projet, des démonstrations mathématiques, ce que nous avons appris, ce que nous avons pu ensuite transmettre ! Et…

Deux heures de plus sur le stand, puis celle de la remise des prix arriva. Tous les groupes eurent l´honneur d´une rapide présentation de leur travail par le jury, la nôtre étant qualifiée de « classique » mais « rafraîchissante ».

Lorsque la présidente du jury annonça : « Le prix André Parent revient cette année au projet danois, « ça roule sans glisser » », aucun de nous n’en revint ! Après avoir remercié le salon, une classe de cm2 venue nous encourager, notre professeure, et notre chercheur qui s’est déplacé le lundi exprès de Rouen à Paris pour nous soutenir, puis après quelques photos, il fallut rentrer pour nous préparer aux 6 dernières heures qui nous attendaient le lendemain sur le stand.

Ce projet a été l’occasion pour nous de découvrir une autre façon d’aborder les mathématiques, choisir un sujet, le problématiser, faire des erreurs, essayer de les comprendre et de les corriger, acquérir de nouveaux savoirs, faire une synthèse de ces travaux, etc.

Enfin, nous avons particulièrement apprécié les rencontres lors du Salon, et l’expérience de transmettre ces nouvelles connaissances à des personnes de tout âge : auprès des terminales S, des 3e, et des CP du lycée Prins Henrik, mais aussi auprès d’adultes et de plus jeunes qui nous ont permis de partager notre enthousiasme lors de nos présentations sur le stand du CIJM !

Un grand merci à Sylvie Guetienne et à Gérard Grancher pour cette expérience inoubliable !

http://www.cnrs.fr/insmi/spip.php?article2221

Maxime, 1ère S

Diplomes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Stand 6