Action Pédagogique Pilote : Le centenaire de la Grande Guerre : regards croisés

Objectifs pédagogiques /éducatifs

Pour l’année 2013-2014, notre lycée Français Prins Henrik souhaite ancrer un travail pédagogique inter-degrés dans le cadre de deux APP Monde concernant les lieux de mémoires et le centenaire de la Grande Guerre.

Cette action pédagogique s’appuie sur des ancrages disciplinaires et des pratiques que nous menons déjà en classe. Il s’agit par cette APP de renforcer notre travail entre classes de CM2-3è-1ère et d’initier un travail de correspondances entre établissements de la zone.

Nos objectifs sont les suivants :

  • Renforcer le travail inter-degrés entre les classes de CM2-3ème-1ère
  • Réaliser des croisements innovants et interdisciplinaires autour de ce thème : disciplines linguistiques et littéraires, artistiques, scientifiques par la mise en œuvre de progressions annuelles interdisciplinaires et inter-degrés,
  • Favoriser une démarche pédagogique de projets
  • S’appuyer sur le multiculturalisme et le plurilinguisme des élèves et de leurs parents,
  • Créer du lien entre établissements de la zone autour de cette commémoration
  • Favoriser chez nos élèves un sentiment d’appartenance à l’espace européen

 Actions envisagées et leur mise en œuvre :

 La Première Guerre mondiale vue du Danemark – de Pologne.

La spécificité de la Première Guerre mondiale sera envisagée et éclairée à partir du pays du lieu de résidence : le Danemark d’une part, la Pologne d’autre part. Les élèves seront amenés à rechercher la particularité de ce conflit vue de leur pays de résidence. Un blog dédié pourrait permettre aux classes des deux espaces de confronter leurs recherches, de publier les résultats de leurs enquêtes.

Sciences et techniques en guerre

Dans le cadre de nos programmes et de l’étude de la Première Guerre mondiale, les sciences pourront venir éclairer l’événement en montrant comment la science et les techniques profitent à la guerre, mais aussi profitent de la guerre. Ces liens pourront être questionnés et exploités en sciences physiques en terminale S, mais aussi en ECJS (thème de la violence) et en philosophie.

 La Première Guerre mondiale : quelles mémoires aujourd’hui ?

Sur la trace de la mémoire : quelle mémoire de l’événement dans les familles des élèves ? Faire travailler les élèves sur d’éventuelles traces dans leurs familles de cette Première Guerre mondiale. Ces traces (lettres, photographies, objets, témoignages) seront contextualisées. Nous pensons également faire travailler les élèves sur la narration et la fiction de lettres à partir de faits décrits. On pourrait ici imaginer la production d’un album de famille inventé, de lettres illustrées.

 La Première Guerre mondiale, quelles traces aujourd’hui ?

Les élèves partiront à la recherche des lieux de mémoire de ce conflit dans leurs villes. On peut imaginer là aussi un travail en inter-degrés et en correspondances Copenhague-Varsovie, sur la ville. Découvrir dans ces espaces d’histoire, les traces de la mémoire, les décrire, les contextualiser dans l’espace urbain et dans l’espace géographique actuel. Ce travail dans la ville pourrait être géo-localisé et enregistré sous forme de podcasts audio, disponibles sur le site : www.clameurs.fr

 La Première Guerre mondiale : quelle commémoration ?

Les élèves de 3è et de 1ère participent chaque année aux commémorations du 11 novembre. Lors de cet événement, on pourra penser à une participation des élèves de CM2 et s’interroger sur la mémoire de l’événement aujourd’hui, des formes diverses de commémoration. Le travail sur la commémoration pourra ensuite avoir une dimension comparative avec la seconde guerre mondiale, notamment autour du 70ème anniversaire du sauvetage des Juifs au Danemark en 1943. On pourra faire réfléchir aux élèves aux différentes formes de commémoration.

 La Première Guerre mondiale et les relations franco-allemandes : D’une guerre passée à un travail pour l’avenir

Chaque année des classes du lycée Prins Henrik travaillent avec l’école allemande de Copenhague sur un thème ou sujet commun pour la célébration du 22 janvier du traité de l’Elysée. Cette année, la collaboration pourrait se réaliser autour de ce thème de la commémoration du centenaire de la guerre et interroger les relations franco-allemandes : d’une guerre passée à un travail pour l’avenir.

 Guerre et paix

En ECJS en 1ère l’un des thèmes d’étude est la défense. Il sera proposé un travail d’écriture d’invention et de production plastique autour de ce thème en ECJSHistoire-  géographie-Allemand-Arts plastiques. Dans ce cadre nous envisagerons également un lien et une préparation des élèves pour la Journée Défense et Citoyenneté.